• Une molécule contenue dans le cacao est très nocive pour les chiens.

    Si le chocolat fait partie des aliments préférés des gourmands, il est par contre fortement déconseillé d’en donner à un chien.

    Car le cacao contient une molécule proche de la caféine – la théobromine – très toxique pour l’animal. A la différence de celui de l’homme, le métabolisme canin met très longtemps à évacuer cette substance. ­Ingérée en trop grande quantité, celle-ci s’accumule dans le foie du chien, qui risque l’empoisonnement.

    Journal CNEWS MATIN

    Voici une photo d'un ange chien "rex "Mes parent ont eu un berger Allemand il avait le même nom ,mort de vieillesse .

    Pourquoi le chocolat est-il mauvais pour les chien ?


    4 commentaires
  • C'est parce qu'elle connait par cœur sa toile que l'araignée n'y reste pas coincée.

    Alors que ses proies finissent emprisonnées dans sa toile, l’araignée, au contraire, semble glisser dessus sans la moindre difficulté.

    Une prouesse possible car l’animal connaît parfaitement l’architecture de son piège fatal. Pour le construire, l’araignée commence par tisser un cadre extérieur avec un fil de soie non collante.

    Ensuite, elle tisse l’intérieur avec des fils secs mais en alternant en plus avec des fils collants, qu’elle est également capable de produire. Le tout selon un schéma très précis.

     L’insecte n’a plus qu’à patienter, sans se faire remarquer, jusqu’à ce que sa toile commence à vibrer. Cela signifie qu’une prise a été effectuée.

    L’araignée peut alors sereinement emprunter le parcours des fils non gluants, qu’elle connaît sur le bout des pattes, dans le «labyrinthe» de sa toile. Elle parviendra facilement ainsi à s’emparer de son festin.

    Désolé (josy) je sais , mais celle là ,c'est juste une image elle ne peut te faire de mal .

    Comment l'araignée fait t-elle pour ne pas coller à sa toile ?

    Vue sur CNEWS Matin


    votre commentaire
  •  

    Une des fermes de mon village

    Nous avons ramenez ma maman chez elle samedi matin ,je suis allée à la ferme chercher du beurre et du blé pour ma poule ,la fermière " une ex infirmière " reconverti dans la ferme en se mariant avec un garçon de notre village  fils de fermier ,elle travaille dur  toute l'année dans le chaud comme dans le froid ,comment la fait sa belle mère ,chaque fois que j'y vais je la trouve  de plus en plus fatiguée vieilli .

    La ferme n'a pas changer elle est resté telle  que ,quand j'avais 12 ans  ,pas une pierre n'a bouger ,c'est bien dommage  car depuis le décès de leurs parents il y a des années maintenant , les deux frère ne s'entende pas  sur la succession ,donc la ferme dépéri.

    Il y a des poules mais se sont cacher ,surtout les poules de collection trop jolie mais pas de photos mon fils a voulu les attraper  car la fermière l'autorisait mais en vain.....la prochaine fois peut être .

    Une des fermes de mon village


    7 commentaires
  • renseignement sur ses origines

     Lièvres et lapins : Ces symboles de fertilité « tirent leur origine de cérémonies et de symboles rattachés à d’anciennes fêtes païennes du printemps célébrées en Europe et au Moyen-Orient » (Encyclopædia Britannica).

     Œufs : Selon un ouvrage, la chasse aux œufs (soi-disant déposés par le lapin de Pâques) « n’est pas simplement un jeu pour enfants, mais le vestige d’un rite de fertilité Dans certaines cultures, on croyait que l’œuf de Pâques, tout décoré, « apportait, par magie, le bonheur, la prospérité, la santé et la protection .

     Nouveaux habits : « On considérait qu’il était insolent, et donc que cela portait malheur, de saluer la déesse scandinave du Printemps, Eastre, vêtu autrement que d’un habit neuf

     Offices au lever du soleil : Ces offices se rattachent aux rites que pratiquaient dans l’Antiquité les adorateurs du soleil « lors de l’équinoxe de printemps [...] pour accueillir le soleil et son magnifique pouvoir de redonner vie à toute végétation » (Célébrations. Le grand livre des fêtes américaines [angl.]).

    Son nom dans d’autres langues : Le nom français de cette fête laisse entendre qu’il s’agit d’une version christianisée de la Pâque juive. Mais on lit dans Le livre des superstitions. Mythes, croyances et légendes : « Le rite pascal a des antécédents païens : c’est Eastre, la déesse du Printemps et de la Renaissance de la nature des Saxons, qui a donné le mot Easter (Pâques en anglais) *. » Certains associent également ce nom anglais à Astarté, déesse phénicienne de la fertilité, ou encore à son équivalente babylonienne Ishtar.

    Le Guide américain des fêtes (angl.) explique bien l’origine de Pâques : « Il ne fait aucun doute qu’à ses débuts, l’Église a adopté d’antiques coutumes païennes et leur a donné une signification chrétienne. "

    La fête de Pâque

     


    1 commentaire
  • Mes petits du Var  et le paysage .'Sohan et son cousin Malek "

    Dimanche dernier .

    Le Var

    Le Var

    " Sohan "

    Le Var

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires