• Hospitalité maudite !

    Une ombre plane sur les heureux propriétaires d'une résidence secondaire : l'obligation d'inviter leurs amis. Et que ceux-ci acceptent. 

     Les gens qui ont une jolie maison au bord de la mer ou avec une piscine nous proposent en permanence d'aller les voir. Leur question récurrente : « Tu viens quand ? » Leur chambre d'amis est prête, elle n'attend que nous. Il suffit alors de décliner l'invitation pour que, dans l'enthousiasme de leur soulagement, nos amis réitèrent aussitôt leur demande, sachant qu'il y a une chance sur deux pour que celle-ci soit de nouveau repoussée. Une chance sur deux, ça se tente. S'il y avait une chance sur deux de gagner au Loto, tout le monde jouerait, même moi.Notre second refus enthousiasme les propriètaires de la villa .Non seulement ils sont désormais certains que nous ne viendrons pas les déranger de sitôt dans leur petit paradis terrestre ,mais ils ont acquis la conviction que nous refuserons toutes leurs invitations futures .Ils savent que ,dans leur carnet d'adresses ,nous faisons partie, avec quelques autres -trop rares -réfractaires à la fonction de pique-assiette  estival,de la catégorie des gens auprès de qui ils pourront passer à peu  de frais pour des personnes accueillantes puisqu'ils nous proposeront sans cesse de nous accueillir et qu'ils ne le feront jamais .Du coup il se prennent de sympathie pour nous .Ils nous téléphonent beaucoup plus souvent qu'aux êtres sans gêne qui ont eu la grossièreté de répondre favorablement à leur  invitation et les ont encombrés pendant plusieurs jours ,voire plusieurs semaines .Nous devenons leurs chouchous .Nous sommes leurs hôtes imaginaires et rêvés.Il nous imaginent  dans leur piscine ,nous rêvent dans leur cuisine .C'est agréable et ça leur coûte pas 1 centimes d'euro.

    Depuis qu'elle existe ,c'est à dire depuis l'Antiquité;la fameuse théorie de l'accueil a empoisonné la vie de millions de propriétaires qui au lieu de couler des jours parfaits dans leur résidence secondaire devenue à leur retraite résidence principale ,se sont crus obligés  d'y faire venir amis ,enfants ,cousins collègues ,parents et grand-parents . L' hiver  au coin du feu ,l'été au bord de la piscine :ils n'ont pas eu un moment à eux .Toutes ces courses qu'ils ont dû faire  au Carrefour local !Car les invités mangent à nourrir. Trois invités :douze estomac à remplir .Et ainsi de suite .L'invité n'a pas la vie plus facile que son hôte:il doit entretenir les conversations de table et faire mille grâces à l'hôtesse qui a la migraine à cause de lui .S'habiller  pour le petit déj et ne pas contredire les opinions réac de la cuisinière . L'invité devient ,sans s'en rendre compte ,l'esclave de la maison ,mais un esclave qui n'a rien à faire ,donc que tout le monde méprise et hâte de voir partir pour  le remplacer par un autre esclave qui décevra comme lui.

    "Les invités mangent comme quatre Deux invité: huit bouches à nourrir ."

    Par Patrick Besson

    **************************************************

    Hospitalité maudite !

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Janvier à 12:00

    je connais...hiii

    je suis très bien chez moi et souvent je décline les invitations à passer les wk chez les amis...

    parfois je cède, mais je comprend très bien le sens du texte et j'y adhère...

    2
    Mardi 24 Janvier à 08:49

    Ton article est bien trouvé !!!

    A la maison, j'ai toujours eu beaucoup de monde quand j'étais en Charente !! Depuis que nous sommes dans les Landes, la famille et amis viennent moins souvent mais + longtemps . Tu sais, au fond, il n'y a pas de surprise : ce sont toujours les mêmes qui exagèrent et je me trouverais au fond de la Papouasie que ce serait pareil !!!

    En réalité, je n'invite jamais la famille : elle sait que la porte est ouverte chez nous , je demande seulement à ce que l'on me donne des dates car je n'ai pas la place de faire dormir beaucoup de personnes ( en réalité je n'ai qu'une chambre tant que Titi sera à la maison et que l'extension ne sera pas faite).

    Ce qui me pose pb quand je reçois : les menus (lol) . Je ne sais jamais quoi faire ......

    Ça manque à PDM ces réceptions biggrin !! Il aime ça !! mais nous avons des amis ici aussi ... C'est moi qui n'aime pas trop sortir ... peut-être quand je serais mieux, je reprendrais le rythme ...

    Gros bisous

    Josy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :