• Noël

    Des millions de personnes dans le monde fêtent Noël pour diverses raisons. Pour certains, c’est l’occasion de passer de bons moments entre amis ou en famille. D’autres en profitent pour penser à Dieu ou consacrer du temps à aider les pauvres. En elles-mêmes, ces choses sont excellentes. Mais elles sont assombries par des aspects négatifs de cette fête.

    Premièrement, beaucoup croient que Noël marque l’anniversaire de la naissance de Jésus. Or, la plupart des historiens sont d’accord pour dire que personne ne connaît sa date de naissance. Le livre chrétien du pourquoi (angl.) explique que « les premiers chrétiens ont refusé de choisir une date pour marquer la naissance de Jésus » parce qu’ils voulaient « se dissocier de toutes les pratiques païennes ». D’ailleurs, rien dans la Bible n’indique que Jésus ait célébré son propre anniversaire ou celui de quelqu’un d’autre. Par contre, il a clairement demandé à ses disciples de commémorer sa mort.

    Deuxièmement, beaucoup d’historiens sont d’avis que les traditions de Noël tirent leurs origines de coutumes non chrétiennes. Citons l’utilisation de gui, de bougies et de guirlandes décoratives, ainsi que le père Noël, le sapin, l’échange de cadeaux, les chants et la bûche. Concernant certaines de ces traditions, le livre Les manifestations extérieures du catholicisme (angl.) fait remarquer : « Lorsque nous donnons ou recevons des cadeaux de Noël, et que nous accrochons des guirlandes dans nos maisons et nos églises, combien d’entre nous savent que nous sommes probablement en train d’observer des coutumes païennes ? »

    des millions de personnes ont décidé de ne plus fêter Noël. Au lieu de cela, elles trouvent de la joie et une satisfaction véritable à passer du temps avec leurs amis et leur famille ou encore à aider les pauvres à n’importe quel moment de l’année.

     Le 25 décembre : Rien ne prouve que ce soit la date de naissance de Jésus. L’Église a choisi cette date pour que Noël coïncide avec les fêtes païennes qui avaient lieu aux alentours du solstice d’hiver.

    Gui, houx : « Le gui était une plante sacrée chez les Gaulois. Ils lui

    attribuaient la guérison de certaines maladies et des pouvoirs de protection contre les sorts » (Le nouveau Théo. L’encyclopédie catholique pour tous). « Le houx, toujours vert, était vénéré ; on y voyait la promesse du retour du soleil

     

    Noël

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 30 Novembre 2016 à 07:30

    Courage !

    2
    Mercredi 30 Novembre 2016 à 11:26

    Bonjour Julia

    C'est vrai , de plus en plus de gens ne fêtes plus Noël , il faut avouer que tout ceçi coûte cher en tre autres .

    Je te souhaite une excellente journée.

    Gros bisous

    3
    Mercredi 30 Novembre 2016 à 11:53

    coucou julia

    comment vas ta maman

    oui noél arrive ,chez moi ,pas de fétes 

    pourtant j'aime beaucoup cette féte 

    mais méme petite ,jamais d'arbre ni cadeaux 

    juste un bon chocolat a minuit 

    bon aprés midi 

    bien  expliquer ton article 

    et ta petite création trés jolie 

    bises 

    mireille

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :