• Pouquoi certains craignent le pire

    SCÉNARIOS fantaisistes mis à part, il existe de réels sujets de préoccupation. Beaucoup s’inquiètent de la surpopulation ainsi que des pénuries d’eau et de nourriture qu’elle pourrait engendrer. D’autres redoutent les conséquences d’un effondrement de l’économie mondiale. Et que dire des catastrophes naturelles, des épidémies ou d’une guerre nucléaire ? De tels évènements pourraient-​ils déclencher un cataclysme planétaire ?

    Parlons brièvement de certaines catastrophes fréquemment envisagées. Elles n’effaceraient pas forcément toute vie sur terre, mais elles pourraient bien mettre un terme à la civilisation humaine telle que nous la connaissons aujourd’hui.

    Super -éruptions

    Philippines, 1991. Le Pinatubo entre en éruption. Un immense nuage de cendres s’élève à 30 kilomètres d’altitude. Lorsqu’elles retombent, les cendres s’entassent sur les cultures et sur les toits, qui ne résistent pas. Bilan : plus de 700 morts et 100 000 sans-abri. Une éruption de ce genre modifie le climat pour plusieurs années. Mais quels seraient les effets d’une éruption beaucoup plus importante ?

    Dans un lointain passé, la terre a connu des super-éruptions. S’il s’en produisait une à notre époque, elle serait des centaines de fois plus importante et dévastatrice que toutes les éruptions de l’histoire humaine. En plus des dommages immédiats, le changement climatique qui en découlerait causerait la perte des récoltes, une pénurie de vivres et une famine généralisée.

    “ Les volcans tuent plantes et animaux à des kilomètres à la ronde ; les supervolcans menacent d’extinction des espèces entières en provoquant des changements climatiques à l’échelle planétaire. ” — National Geographic.

    Pouquoi certains craignent le pire

     Astéroïdes

    Un matin de 1908, un homme est assis sous le porche d’un magasin de Vanavara, en Sibérie, lorsqu’une explosion le projette au sol. La chaleur est si intense qu’il croit que sa chemise est en feu. L’explosion a eu lieu à 60 kilomètres de là ! Quelle en est l’origine ? Un astéroïde de 35 mètres de diamètre et de 100 000 tonnes. Sous l’effet de la pression atmosphérique et de la chaleur engendrée par sa chute, il s’est désintégré. L’énergie libérée par l’explosion équivaut à 1 000 fois celle générée par la bombe d’Hiroshima. Deux mille kilomètres carrés de forêt sont rasés. Imaginez les dégâts que causerait un astéroïde de plus grande taille : de gigantesques incendies suivis d’une chute des températures sur toute la planète et de l’extinction de nombreuses espèces.

     De tout temps, la terre a été bombardée par des comètes et des astéroïdes. Dans le passé, les impacts étaient plus fréquents, mais il y en aura d’autres. Reste à savoir quand. ” — Chris Palma, maître de conférences en astronomie et en astrophysique (Université de Pennsylvanie).

    Pouquoi certains craignent le pire


  • Commentaires

    3
    choco
    Samedi 22 Septembre à 05:26
    Je ne m inquiète pas tout en sachant que tout peut arriver. Je m inquiète pour le bien être et la santé de mes proches, et c'est déjà énormément de soucis.
    Heureuse d apprendre que tu vas bien et je vois que tu consultes un spécialiste pour cela et tu as bien raison.
    Trop mignon le chaton de ta fille qui est très belle je trouve.
    Bisous Julia
    2
    Vendredi 21 Septembre à 23:45
    Tu sais Julia j’ai un caractère peu porté à m’inquiéter. Vu mon age avancé, 85 ans, je veux profiter de chaque jour comme un cadeau de Dieu et ne pas m’inquieter pour les futures catastrophes! Du coup je suis très paisible!
    Voilà c’est ce que je pense!
    Bises
    Gigi
      • Samedi 22 Septembre à 11:01

        OH !!!!  tu  sais  je ne m'inquiète pas non plus mème si ça fait peur  de toute façon ça doit arrivé .

        Dieu est tout puissant et rien n'arrivera sans lui .et quand il l'aura décidé on ne saura  ni l'heure ni le jour ça viendra comme un voleur dans la nuit .

        Bisou



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :