• Santé

     Les terrifiants effets du manque de sommeil (bonne nuit quand même !)

    La privation de sommeil est dangereuse. Un nombre d'heures de sommeil réduit, volontairement ou non, a des effets délétères sur tout votre corps.D'ailleurs, une étude publiée l'an dernier a démontré que même un petit manque à gagner de sommeil - moins de six heures par nuit durant une semaine - nuisait directement à plus de 700 gènes du corps humain. Voilà qui est alarmant lorsque l'on sait que plus de la moitié des Américains ne dorment pas les sept heures ou plus recommandées, selon ce que révélait un récent sondage.

    Un manque de sommeil ,un danger pour votre corps et votre espritAprès une seule nuit... vous avez plus d'appétit et moins de satiété. Des études ont démontré un lien entre un manque de sommeil à court terme et une tendance à manger de plus grosses portions avec une préférence marquée pour les aliments riches en calories et en glucides ainsi qu'une tendance claire à choisir des aliments moins bons pour la santé à l'épicerie.


    vous êtes plus susceptibles aux accidents. Six heures ou moins *********de sommeil par nuit multiplient par trois le risque d'un accident de la route, selon des données du National Sleep De plus, même une seule nuit de mauvais sommeil nuit à votre coordination oeil-volant, selon une recherche effectuée à la Manchester Metropolitan University. De manière générale, selon Prevention, tout manque de sommeil vous rendra plus maladroit, que vous soyez au volant ou non.

    votre apparence n'est pas au mieux, pas plus que vos aptitudes interpersonnelles. La notion de sommeil réparateur n'est pas un mythe.Une étude à petite échelle publiée l'an dernier dans le journal SLEEP a démontré que les volontaires dans cette étude qui avaient manqué de sommeil étaient moins attirants et se disaient plus tristes. Une autre étude du Medical Institutet Karolinska de Stockholm, en Suède, a démontré que les gens qui se disent épuisés sont plus difficiles d'approche. De plus, les problèmes ne font qu'empirer avec le temps, et des chercheurs ont établi un lien direct entre le manque de sommeil et le vieillissement prématuré de la peau.

    vous êtes plus susceptibles d'attraper un rhume. Du repos ********adéquat est une des composantes de base d'un système immunitaire en santé. Une étude menée à la Carnegie Mellon University a démontré que le fait de dormir moins de sept heures par nuit était associé à un risque trois fois plus élevé d'attraper un rhume. D'autre part, comme l'explique la réputée Mayo Clinic:

    Pendant votre sommeil, votre système immunitaire libère des protéines appelées cytokines, dont certaines favorisent le sommeil. Certaines cytokines augmentent lorsque vous avez une infection ou une inflammation ou que vous vivez une situation de stress. Le manque de sommeil peut réduire la production de ces cytokines et, de plus, le nombre d'anticorps et de cellules spécialisées qui combattent les infections est réduit lorsque vous ne dormez pas suffisamment.
    vous êtes moins concentrés et pourriez avoir des problèmes de mémoire. L'épuisement vous fait perdre votre capacité de focaliser et peut provoquer des pertes de mémoire, ce qui explique pourquoi nous avons tendance à égarer nos objets personnels après une mauvaise nuit de sommeil. De plus, on sait que le sommeil participe à la consolidation de la mémoire, selon des chercheurs de Harvard. En d'autres mots, le manque de sommeil peut rendre l'apprentissage et la mémorisation plus difficiles.
      Après un certain temps... 

    vos risques d'accident vasculaire cérébral sont multipliés par quatre. Les résultats de plusieurs recherches présentés à la conférence SLEEP 2012 indiquaient que moins de six heures de sommeil par nuit pour des personnes d'âge moyen et d'âge mûr aggravaient considérablement les risques d'un AVC. «Les gens qui dorment moins de six heures par nuit avaient quatre fois plus de chances de présenter des symptômes d'AVC que leur vis-à-vis de poids normal qui dormaient entre sept et huit heures», explique Megan Ruiter, une des chercheuses de cette étude provenant de la University of Alabama at Birmingham. 

    vos risques d'obésité augmentent. Comme mentionné plus haut, non seulement votre risque de consommer plus d'aliments caloriques augmente lorsque vous manquez de sommeil même à très court terme, mais de nombreuses études démontrent qu'il y aurait un lien de causalité entre le manque de sommeil chronique et le risque d'obésité. À titre d'exemple, une revue de la recherche effectuée en 2012 à l'université Penn State a trouvé que dormir moins de six heures par nuit était lié à des changements dans les niveaux de ghréline et de leptine, des hormones qui contrôlent l'appétit.

    Qui ne dort pas dîne trop, et prend du poids   ***********

    Vue sur le net

    Bonne nuit quand même

    Santé

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :